La diarrhée post-remise en continuité

Cela fait un moment que je n’ai pas écrit. J’étais occupée par un concours qui me demande beaucoup de concentration et de travail, faute d’avoir eu l’énergie avant… 

A la dernière publication, je vous parlais des selles liquides et de la diarrhée qui m’accompagnaient depuis la remise en continuité mi-février. La coproculture demandée par le chirurgien digestif du CHR Huriez n’a rien montré d’alarmant. En fait, elle a juste montré que « tout était normal » : pas d’inflammation, pas de bactérie, pas de virus… Cela aurait dû réjouir n’importe qui mais moi ça m’ennuyait parce que du coup, on ne savait pas expliquer les diarrhées persistantes. Le Professeur P. avait prescrit, en attendant, du Tiorfan : cela ne changeait rien. J’allais toujours 6 fois par jour aux toilettes, toujours en diarrhées, toujours des coliques et une déshydratation… J’ai passé les écrits de mon concours dans cet état : le premier jour, j’ai passé 30 minutes aux toilettes pendant l’épreuve, le second 45 minutes… C’était insupportable. Le weekend qui suivait, j’étais invitée au mariage d’un ami et j’avais tellement peur d’être trop dérangée pour pouvoir profiter un minimum du mariage que je n’ai quasi rien mangé les deux jours. Et pourtant c’était bon et goûteux, mais voilà, je n’avais pas envie de passer ce moment aux toilettes. 

Je suis donc allée voir mon généraliste, le lundi qui a suivi le mariage. Le fait est que le mardi, j’allais faire 8 heures de bus pour prendre quelques jours de repos loin de chez moi et je n’avais aucune envie de passer mes jours de repos aux toilettes. Vu que la coproculture était normale, mon médecin m’a prescrit de l’Imodium. Cela a rapidement fait effet :

5 selles liquides le lundi = 6 gélules ;

3 selles liquides le mardi = 3 gélules ;

1 selle liquide le mercredi = 1 gélule

… et puis plus de diarrhée. Il y avait bien sûr toujours des selles molles mais elles étaient moins fréquentes. On était fin avril. Depuis, il y a eu 2 diarrhées que j’ai de suite coupées avec 2 gélules d’Imodium. Les selles restent molles mais se limitent à 3 par jours, parfois moins. Je pense donc que c’est sur la bonne voie. Par contre, niveau déshydratation, c’est toujours limite : ma peau est toujours sèche, mes lèvres gercées, malgré les crèmes et les baumes, et j’ai souvent soif. J’ai beau boire plus que d’ordinaire, cela ne change pas grand chose.

, , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

biendanssapeau |
Centre de Radiologie de Ver... |
Parismassagedomicile |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | BocaYoga Nord Deux-Sèvres
| Songoflove2016
| Dependantaffectif